Transformer les services EAJE et les écoles primaires d’Europe en communautés d’apprentissage professionnelles : moteurs, barrières et pistes pour l’avenir

Nima Sharmahd, Katrien Van Laere, Tajana Vonta, Chris De Kimpe, Sanja Brajković, Laura Contini, Donatella Giovannini
Rapport analytique, 2017
  • Le résumé analytique en français est disponible ici.

Les chercheurs et les organisations internationales conviennent largement que la qualité des services d’éducation et d’accueil du jeune enfant (EAJE) et des écoles repose sur du personnel compétent et correctement formé. La profession d’enseignant/éducateur est devenue aujourd’hui incroyablement complexe (Commission européenne, 2011a), ce qui suscite une demande de soutien renforcé pour le personnel EAJE et scolaire, lequel pourrait être inclus tant dans la formation initiale que dans le développement professionnel continu (DPC). La complexité et la très grande diversité des sociétés dans lesquelles nous vivons, empêchent en effet aujourd’hui de trouver des solutions standardisées applicables à toutes les familles/tous les enfants. La négociation et la réflexion sont des compétences essentielles à acquérir par les professionnels/enseignants des services EAJE et des écoles afin d’être en mesure de contextualiser une pratique pédagogique et de l’adapter à la diversité des enfants et des familles. Toutefois, ces compétences ne sont pas mises en avant par les formes traditionnelles de DPC (séminaires, approches descendantes, etc.). Par conséquent, elles doivent être intégrées dans des formes de DPC supplémentaires qui favorisent une participation active et démocratique du personnel.